Accueil » Non classé » • 6 Juillet – sur les vieux professeurs geignards …

• 6 Juillet – sur les vieux professeurs geignards …

 

Bandeau lecture de ce jour.jpgComment garder de la jeunesse d’esprit et ne pas geindre quand on est vieux ?
Vu mon âge, je trouve que c’est une bonne question.
Ecoutez ce que disait Aimé Michel…au sujet des vieux professeurs, figés dans les certitudes qui ont fait leur gloire.



La science est-elle finie, achevée  ?

Daumier-Bustes des parlementaires 5.jpeg.jpg


( …  quand les vieux geignards n’y voient plus rien de bon )

Aimé Michel -558 ‘Chronique n° 222 – F.C.-E. – N° 1506 – 24 octobre 1975

Le professeur Macfarlane est un biologiste australien qui fit ses études de médecine à Melbourne vers 1920, s’illustra en virologie et en immunologie, fut fait« sir» par la reine, obtint le Nobel de la médecine en 1960 et a beaucoup écrit, surtout depuis sa retraite.Il doit avoir maintenant dans les quatre-vingts ans (je n’ai pas entendu dire qu’il était mort). Son dernier livre, écrit il y a quatre ans, vient d’être traduit (1).

 

Son thème est l’état actuel (en 1971…) de la biologie moléculaire et ses apports éventuels à la médecine, mais l’intérêt de ce livre ne se trouve ni dans la compétence de l’auteur ni dans le tableau que, selon le« prière d’insérer» imprimé sur la couverture du livre, il brosse du« monde clos de la médecine », ou plutôt de la recherche médicale.
Son intérêt, à mon avis unique, est psychologique. Il réside dans l’involontaire auto-portrait d’un esprit vieilli.
Je ne dis pas que sir Macfarlane est gâteux ! Fichtre non ! Il se meut avec agilité dans les idées les plus difficiles. Sa critique est limpide, souvent mordante.
Je dis qu’en le lisant on comprend mieux comment fonctionne un esprit aveuglé par la vieillesse. 559

on comprend mieux comment fonctionne un esprit aveuglé par la vieillesse.

kelvin_niagara_falls_commission.jpg

Le Professeur Macfarlane offre une belle illustration de la Première Loi de Clarke :
« Quand un savant distingué mais vieillissant déclare que quelque chose est possible, il a presque certainement raison. Quand il déclare que quelque chose est impossible, il a très probablement tort. »
(A.C. Clarke : Profil du futur, Encyclopédie Planète, 1964, p. 53).
Voici, en effet, ce qu’il affirme entre autres choses :
que la science est finie, achevée.
« Dans toutes les sciences majeures, le tableau général a été dressé de façon compétente et, dans les grandes lignes, de façon complète (c’est moi qui souligne) vers 1970 (c’est-à-dire au moment où il commençait la rédaction de son livre).
La tâche, poursuit-il, est maintenant d’apporter des détails plus précis. »
Et ceci:
– Il a été exaltant d’être le témoin des grandes découvertes de la science durant les cinquante dernières années (sic !)(les grandes découvertes sont celles du temps de sa carrière)
et on aimerait que la prochaine génération connaisse le même plaisir. Mais tout a une fin, et je crois déjà percevoir des signes annonçant que les savants en prennent conscience » (resic !).
(Quels savants ? Ses collègues à la retraite, je suppose.)
Selon lui, les ultimes découvertes de la physique datent des années 30.
Depuis, on n’a plus rien fait que préciser des détails.
Pour la biologie moléculaire, le point final a été mis par les découvertes faites au cours des années 50 (n’oublions pas que son Nobel date de 1960).
Il n’est pas étonnant qu’avec de telles idées il annonce:
1 —Qu’on ne tirera jamais d’utilisation valable de la biologie moléculaire.
2— Que la médecine ne fera plus aucun progrès, sauf sur de petits détails, et, en particulier,
3— Qu’il est pratiquement absurde de vouloir guérir le cancer, attendu que le cancer n’est pas une maladie ayant une cause mais un processus différent dans chaque cas.

Comment en vient-on à penser ainsi ?Daumier-Bustes des parlementaires 22.jpeg.jpg

En perdant peu à peu toute capacité de voir ce qui n’entre pas…
…dans le cadre de ce qu’on sait,

perpétuelle erreur, éternellement répétée par les oracles respectables, mais vieillis, de la science !

exemple célèbre : Lord Kelvin annonçant l’achèvement de la physique en 1900…  juste au moment où Planck et Einstein s’apprêtaient à tout renouveler de fond en comble.
La seule chose qui, en physique, s’acheva réellement en 1898,…
ce fut la carrière de lord Kelvin, né en 1824.
C’était sa faculté créatrice…

L’absurdité de la prophétie négative est évidente,
tant que l’on crée soi-même. Puis, si l’on n’y prend garde, on se dessèche et l’on se met à prophétiser négativement.

Daumier-Bustes des parlementaires 6.jpeg.jpg

Je pense souvent que si notre époque est si geignarde, la faute en est d’abord au progrès de la médecine, qui sauve trop de vieux geignards n’ayant gardé que leur éloquence, laquelle suscite des millions de jeunes geignards !

(Note de Michel Minc : vous avez reconnu facilement  les » indignés professionnels » comme Stéphane Hessel,  ou Edgard Morin…ou les grands penseurs de Nuit debout ! )

Sartre jeune proposait son utopie avec une sombre ardeur.
Sartre vieilli geint des misères qu’on lui fait, dit-il.
Et pourtant !
Geindre n’est pas la fonction de la vieillesse !

Regardez Bernard Shaw, Hugo, Milton, Léonard !
AIME MICHEL 1975

Note de Michel Minc : j’encourage vivement mes « hypocrites lecteurs, mes semblables, mes frêres… » de m’engueuler courtoisement dès que je deviens négatif ou geignard…
Mais oui ! ça arrive … !

Bandeau-Tout a été écrit1.jpg

Entrer une légende

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.