Accueil » 2-LE MYSTERE DU COSMOS » • 13 Juillet – Savoir regarder autour de soi la beauté de la Création…

• 13 Juillet – Savoir regarder autour de soi la beauté de la Création…

Frontispice Tresors Minc1.jpgSaint Augustin : …et leur réponse c’était leur beauté.

« J’ai interrogé la terre, les abîmes, la mer, le soleil, la lune et les étoiles :
« parlez-moi de mon Dieu puisque vous ne l’êtes point ! dites-moi quelque chose de Lui »!

La terre, la mer, les abîmes répondirent d’une voix éclatante :
— »c’est Lui qui nous a faits ! »

Dans ma contemplation, je les interrogeais,
et leur réponse c’était leur beauté.
                  Saint Augustin – Les confessions

• Plotin – la nature se recueille dans une muette contemplation

« La nature se recueille dans une muette contemplation. »
Plotin


• Odon de Cluny – Pourquoi ce monde est -il réglé, intelligible et harmonieux ?

bigbang anthropique 808.jpg« L’ordre est un plan selon lequel les choses semblables ou différentes tiennent la place qui leur appartient.
Telle une syllabe dans un cantique, toute chose reçoit dans la marche de ce monde sa juste part de lieu et de temps.
Ce monde est beau, sa beauté est le pressentiment du ciel ».
Odon de Cluny


• Blaise Pascal : La Nature… une beauté encore imparfaite

« 
La nature a des perfections pour montrer qu’elle est l’image de Dieu,
et des défauts pour montrer qu’elle n’en est que l’image.

 »
                   Blaise Pascal ( Pensées)


• Claude Tresmontant – Dieu, un artiste dyonisiaque ?

Jan Brueghel-paradijs PP.png« Cette beauté, ce luxe de la création, indique qui est Dieu :
il n’est pas ce dieu avare et triste, rancunier et comptable, mesquin, que veulent nous imposer tant de traités de spiritualité.
Dieu est jubilation, son oeuvre qui le manifeste est jubilation.
Sans aller jusqu’à parler d’un caractère dionysiaque, ce qui pourrait introduire des confusions, disons cependant que ce caractère dionysiaque que les anciens avaient aperçu dans la création est bien l’oeuvre du Créateur.

Ce don de la femme qui est fait à l’homme,
ce n’est pas le don d’un dieu chagrin, puritain, ni jaloux. » 

                       Claude Tresmontant – Essai sur la connaissance de Dieu


 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.