Fête de laTransfiguration… …abandon des certitudes matérialistes scientistes ?

Scientisme, matérialisme, Positivisme et …Transfiguration

Ah ! le bon temps… où l’on pouvait être serainement, et confortablement matérialiste, rationaliste, et scientiste…
En 1900, comme la matière était encore rassurante. 
Elle était éternelle, inébranlable, opaque. 
Epicure et Démocrite l’avait chantée. Elle était faite de boules de billards solides qui s’entrechoquaient depuis toujours, et se renvoyaient l’énergie éternellement. Dans un espace immuable, chacune d’elles parcouraient ces belles trajectoires mathématiques que le démon de Monsieur Laplace rêvait de pouvoir noter et d’inventorier minutieusement pour tout savoir et tout comprendre du Passé et de l’Avenir. En 1900, nous disait Monsieur Lord Kelvin, enfin, la physique était achevée. Il n’y avait plus grand chose à trouver. 
En 1900, nous disait Monsieur Viviani, la Raison humaine avait éteint, pour toujours, dans le Ciel, les étoiles de la superstition. Et nul n’allait plus jamais pouvoir les rallumer.

Comme vous aviez raison de faire confiance à la Raison humaine, Monsieur Viviani !
Ce n’est pas elle qui vous a trahi. C’est la matière elle-même. 
C’est la Matière qui nous échappe aujourd’hui. Elle est devenue beaucoup trop belle pour se laisser enfermer dans vos minutieux calculs d’ingénieurs et vos prévisions d’artilleurs… 
Courtisée par des jeunes fous qui s’appelaient Heisenberg, Schrödinger, Dirac, Dame Matière est devenue transparente, changeante, plus imprévisible et mystérieuse que jamais on n’aurait pu l’imaginer…
Mais oui ! la matière, au XXe siècle, est devenue coquette. 
Il suffit qu’un physicien quantique la regarde pour qu’elle change d’attitude,…
Mais oui ! C’est bien connu : la première chose qu’elle remarque chez un homme, c’est … s’il la remarque. 

Qu’est-ce que la Matière que nous observons ? Qu’est-ce que la Lumière ? 
Dans notre Présent, sommes- nous reliés au Passé et à l’Avenir ?  

Quel est le dialogue entre le REEL et notre conscience ?
Le peintre et le physicien se posent les mêmes questions… Albert Einstein et Giovanni Bellini.  
« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux »

La matière lourde, opaque, inerte de 1900… est devenue à partir de 1930, 
un édifice mystérieux, en dialogue avec nous.
Monsieur Hubble et Monsieur l’Abbé Lemaitre nous l’ont révélé :
La matière a une histoire, comme nous ! 


elle a donc un passé, que nous pouvons déchiffrer et avec lequel nous dialoguons;
elle est devenue notre mère, puisque nous sommes « poussières d’étoiles ».
et… (désolé Monsieur de Laplace ! ) la Matière n’a pas d’avenir ! 
Elle n’a pas d’avenir prévisible, puisque cet avenir n’est pas encore inventé…
puisque nous sommes nous aussi conviés, en ce présent qui coule entre nos mains, de participer à cette invention de l’Avenir.

Si vous êtres pas convaincus de tout cela, nous y reviendrons abondamment… quand nous méditerons sur l’Histoire de la Révolution quantique et la Cosmogénèse…
Mais aujourd’hui, c’est tout cela qu’il faut avoir présent à l’esprit lorsque nous fêtons LA FÊTE DE LA TRANSFIGURATION.

Je me souviens de me stupeur, en parcourant distraitement le grand couloir du Musée Correr qui surplombe la place Saint Marc, à Venise, de découvrir brutalement cette apparition… l’intrusion du surnaturel et de l’Eternité dans l’histoire des hommes : La transfiguration de Giovanni Bellini (1480)
On pense à Bergson : « l’Univers est une machine à faire des Dieux ! »

Qu’est-ce que LA TRANSFIGURATION ? 

Les trois évangiles synoptiques nous en parlent…Mt 17,1-9 , Mc 9,2-9, Lc 9,28-36 
et malgré l’affolement et la stupeur qui avaient saisi les apôtres, 
car Pierre ne savait ce qu’il faisait tant était grande sa frayeur…) 
les trois récits concordent… Relisons les !

Matthieu 17 -01 
Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.

Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.

Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

Luc 9-27 
Je vous le dis en vérité : parmi ceux qui sont ici présents, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu. »
Luc 9-28
Environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier.
Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.
Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie,apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait.
Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.
Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! »
Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul.
Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Marc 9,2-9
Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.

The Transfiguration of Christ Giovanni Bellini, c. 1487 Musée du Capodimonte à Naples

Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »

Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.

Et ils restèrent fermement attachés à cette parole,
tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Ils se demandaient entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts »
Nous aussi, gens du XXIe siècle, nous voudrions bien comprendre les rapports mystérieux entre le Temps et l’Eternité… entre notre vie brêve et l’Histoire cosmique…
Giovanni Bellini nous fait ici une belle méditation sur la Ressurrection du Christ, le matin de Päques. 
Que s’est-il passé exactement pour bouleverser ainsi les soldats de la garde, 
quelle est la réaction nucléaire qui a irradié et roussi le linceul de Turin ?

Que signifie LA TRANSFIGURATION ?

Je fouille dans les trésors de ma bibliothèque, 
et je découvre ce texte génial d’un THEOLOGIEN ARABE.  
Il s’appelle Jean Mansour, Mansour ibn Sarjoun… 
Vous ne le connaissez pas ?
Il est pourtant devenu DOCTEUR DE L’EGLISE 
et les orthodoxes comme les catholiques le vénèrent comme un saint et un Père de l’Eglise.
On l’appelle JEAN DE DAMAS, ou JEAN DAMASCENE

Jean Damascène est né dans une famille chrétienne syriaque éminente de Damas au viie siècle
Son grand-père, Mansour, était chargé de la collecte des impôts de la région par l’empereur Héraclius. À la prise de la ville par les troupes arabo-musulmanes en 635, il resta en poste dans la nouvelle administration, comme nombre de fonctionnaires chrétiens. 
Le père de Jean, Serge (ou, en arabe, Sarjoun ibn Mansour) servit lui aussi les califes musulmans : il percevait des taxes dans l’ensemble du Moyen-Orient. Il obtint des califes omeyyades qu’ils épargnent à Damas la basilique Saint-Jean-Baptiste ; toutefois, l’édifice fut transformé en mosquée 70 ans après la conquête musulmane. 
Sarjoun eut deux fils, dont celui qui devait être connu comme « Jean Damascène »
Après la mort de son père, Jean a également servi un haut officier à la Cour du califat omeyyade avant de devenir moine à Jérusalem.

Jean de Damas – Homélie pour la fête de la Transfiguration

Il y a beaucoup à dire sur ce texte magnifique… On en reparlera 

Jadis, sur le mont Sinaï, la fumée, la tempête, l’obscurité et le feu (Ex 19,16s) révélaient la condescendance extrême de Dieu, annonçant que celui qui donnait la Loi était inaccessible…et que le créateur se faisait connaître par ses oeuvres. 
Mais maintenant tout est rempli de lumière et de splendeur. 
Car l’artisan et le Seigneur de toutes choses est venu du sein du Père. 
Il n’a pas quitté sa propre demeure, c’est-à-dire son siège dans le sein du Père, mais il est descendu pour être avec les esclaves. 
pour que Dieu, qui est incompréhensible pour les hommes, soit compris.
Il a pris la condition de serviteur, et il est devenu un homme en sa nature et en son comportement (Ph 2,7),
pour que Dieu, qui est incompréhensible pour les hommes, soit compris. 
Par lui-même et en lui-même, il montre la splendeur de la nature divine.
      Autrefois Dieu avait établi l’homme en union avec sa propre grâce. 
      Autrefois Dieu avait établi l’homme en union avec sa propre grâce. 
Quand il a insufflé l’esprit de vie au nouvel homme formé de terre, quand il lui a communiqué ce qu’il avait de meilleur, il l’a honoré de sa propre image et ressemblance (Gn 1,27). 
Quand il a insufflé l’esprit de vie au nouvel homme formé de terre, quand il lui a communiqué ce qu’il avait de meilleur, il l’a honoré de sa propre image et ressemblance (Gn 1,27). 
Il lui a donné l’Eden comme demeure et a fait de lui le frère intime des anges. 
puisque nous avions obscurci et fait disparaître l’image divine sous la boue de nos désirs déréglés
Mais puisque nous avions obscurci et fait disparaître l’image divine sous la boue de nos désirs déréglés,
le Compatissant est entré dans une seconde communion avec nous, beaucoup plus sûre et plus extraordinaire que la première. 
Tout en demeurant dans l’élévation de sa divinité, il accepte aussi ce qui est en dessous de lui, créant en lui-même l’humain ; il mêle l’archétype à l’image, et aujourd’hui il montre en elle sa propre beauté. 

      Son visage resplendit comme le soleil, car dans sa divinité il est identifié avec la lumière immatérielle ;
c’est pour cela qu’il est devenu le Soleil de justice (Ml 3,20). 
Mais ses vêtements deviennent blancs comme la neige,
car ils reçoivent la gloire par revêtement et non par union, par relation et non par nature. 
Et « une nuée de lumière les couvrit de son ombre », rendant sensible le resplendissement de l’Esprit. 
Saint Jean de Damas (v. 675-749), moine, théologien, docteur de l’Église 
Homélie pour la fête de la Transfiguration ; PG 96, 545 (trad. Bellefontaine 1985, coll. Spi. Or. n°39, p. 191 rev.)

minc77@gmail.com

Mon anthologie ?

Si vous me poussez à bout, JE DIS TOUT !

Lorsqu’un homme meurt, c’est comme si la Bibliothèque d’Alexandre brulait une fois de plus…

J’ai des milliers de citations et de textes divers qui m’ont intrigué, instruit, illuminé »…(mais si !)
Je suis en train de les mettre en ordre, réunis par thèmes, et je vais les publier !
Aujourd’hui, comme vous êtes en vacances, vous devriez avoir le temps de lire et de méditer…
commençons par deux ou trois textes étonnants, pour voir si mon site fonctionne toujours. Si oui, et si ça vous intéresse dites moi OK 8
Michel MINC

D’abord, une lettre étonnante d’Albert Einstein…

Albert Einstein :« L’Amour est la seule et la dernière réponse. »

À la fin des années 1980, Lieserl, la fille du célèbre génie Albert Einstein, a donné 1 400 lettres des Einstein à l’Université hébraïque, avec l’ordre de ne pas rendre publique son contenu jusqu’à vingt ans après sa mort.

              « Chaque individu porte à l’intérieur de lui un petit mais puissant générateur d’amour dont l’énergie est en attente d’être libérée.» 

« Lorsque j’ai proposé la théorie de la relativité, très peu m’ont compris, et ce que je vais vous révéler maintenant que vous transmettez au site rentre en collision aussi avec l’incompréhension et les torts du monde. »
Malgré cela, je vous demande d’attendre le temps nécessaire avant publier, jusqu’à ce que la société ait avancée assez pour tenir compte de ce que j’explique ci-dessous.
Il y a une force extrêmement puissante pour qui jusqu’à présent, la science n’a pas trouvé une explication officielle. C’est une force qui comprend et régit toutes les autres et est même derrière tout phénomène qu’elle opère dans l’univers et qui a été identifié par nos soins. Cette force universelle est l’Amour.

Lorsque les scientifiques étaient à la recherche d’une théorie unifiée de l’univers, ils ont oublié la plus invisible et la plus puissante des forces:
L’Amour est Lumière, parce qu’il éclaire celui qui s’y donne et la reçoit. 
L’Amour est gravité, car elle rend certaines personnes attirées par l’autre. 
L’Amour est la puissance, car elle démultiplie la meilleure chose que nous ayons et permet que l’humanité ne s’éteigne pas dans son égoïsme aveugle. 
L’Amour révèle et se révèle. 
Par l’Amour, meurt et vit. 
L’Amour est Dieu, et Dieu est Amour.
Cette force explique tout et donne son sens premier à la vie. 
Il s’agit de la variable que nous avons ignoré pendant trop longtemps, 
peut-être parce que l’Amour nous fait peur, 
puisque c’est la seule énergie de l’univers que l’homme n’a pas appris à gérer à sa guise.
Pour donner une visibilité à l’Amour, j’ai fait une simple substitution dans mon équation célèbre. Si, au lieu de E = mc2 nous acceptons qu’il peut être obtenu par l’énergie le pouvoir de guérir le monde à travers l’Amour 
multiplié par la vitesse de la lumière au carré, 
nous arrivons à la conclusion que l’Amour est la force la plus puissante qui existe, car il n’a pas de limites.
L’Amour est la seule et la dernière réponse.
Après l’échec de l’humanité dans l’utilisation et le contrôle des autres forces de l’univers, qui se sont retournés contre nous, 
il est urgent que nous nous nourrissions d’un autre type d’énergie. 

Si nous voulons que notre espèce survive, si nous voulons trouver un sens à la vie, si nous voulons sauver le monde et chaque être sensible dans la vie, 
l’Amour est la seule et la dernière réponse.
Peut-être nous ne sommes pas encore prêts à fabriquer une « pompe d’Amour », 
un appareil assez puissant pour détruire toute la haine, l’égoïsme et la cupidité qui affligent la planète. 
Cependant, chaque individu porte à l’intérieur un petit mais puissant générateur d’Amour dont l’énergie est en attente d’être libéré.
L’Amour est la quintessence de la vie.
Lorsque nous apprenons à donner et à recevoir cette Énergie universelle, chère Lieserl, nous pouvons vérifier la puissance de cette formule. 
Car l’Amour est toujours vainqueur, il transcende tout et peut tout faire, parce que l’Amour est la quintessence de la vie.

Je regrette vivement de ne pas pouvoir exprimer ce qui dans mon cœur, a palpité silencieusement pour vous toute ma vie. Il est peut être trop tard pour demander pardon, mais comme le temps est relatif, j’ai besoin de vous dire : je t’aime et merci à vous, je suis arrivé à la dernière réponse.
Votre père : Albert Einstein ».

* Traduit et remis en forme par la rédaction

http://theosmunda.re/albert-einstein-lettre-a-sa-fille-lieserl/

Mes souvenirs sur les routes romanes de l’Aubrac et du Rouergue…

Pour ma julie, sur les routes romanes, entre le Puy et Saint Sernin de Toulouse,
quelques coups de cœur… au fil des chemins de Saint-Jacques !

Aubrac2017_LiturgieDomerie-5 copie

La Domerie d’Aubrac

Aubrac (12)1124 copie

Croix sur les chemins de St Jacques en Aubrac

0-Carte France18e-Massif central copie

Conques (12) 4509 (4636 sur 14730) copie

Nef latérale de Conques

Conques (12) 4513 (2) copie

Conques : la coupole à la croisée du transept

Conques (12) 4496 copie

Conques

Conques (12) 4497 copie

Conques , la solidité d’une nef romane équilibrée par ses tribunes, au dessus des bas-côtés

Brageac (15)6877 copie

Brageac

Bessuejouls-St Pierre (12)3631 copie

St Pierre de Bessuejouls – La sirène

Bessuejouls-St Pierre (12)3629 copie

St Pierre de Bessuejouls

Bessuejouls-narthex 3 copie

St Pierre de Bessuejouls – La lumière romane comme un Mystère… « Il y a assez d’obscurité pour ceux qui refusent de voir. Il y a assez de Lumière ôt ceux qui ne désirent que de VOIR ! » (Blaise PASCAL-Pensées)

AubracLa Domerie©Zodiaque copie

Sur les routes de Saint Jacques … La Domerie d’Aubrac, accueil des pèlerins

Le Puy 3463 copie

Le pont de départ de la Route : Le Puy-en-Velay

Le Puy-Mont Aiguillhe-Roman MC copie

Sur une ancienne cheminée volcanique ( un dyke ! ) la Chapelle St Michel d’Aiguille au Puy

Cuns de Nant (12)5728 copie

Humble merveille romane au bord de la route de Néant : Les Cuns de Nant

Espalion (12) 3825 copie

Eglise d’Espalion

Espalion (12)5188P copie

Le pont d’Espalion

Espalion (12)65732 copie

Une maison de pierre bien fermée pour méditer la Parole qui apportera la vraie Lumière : Espalion

Jalayrac(15)-1115 copie

Beauté et simplicité des maisons paysannes…Jalayrac (15)

Espalion6992 copie

Les maçons amoureux de la pierre : voûte en berceau rond renforcée par des arcs doubleaux : Espalion

Croix romane-Massif central1096 copie

L’Aubrac : des croix simples et émouvantes et des vaches paisibles…

Aubrac2017_Vaches-15 copie

Conques (12) 4585 (5407 sur 14730) copie

Conques : Dans l’immense maison bien fermée, la Lumière de Dieu vient illuminer…

Aubrac2017_Vaches-9 copie

« Primum vivere, postea philosopheri »  D’abord VIVRE… ensuite philosopher !

Conques (12) 4583 copie

Dieu nous aime ! C’est une bonne nouvelle à faire sonner partout ! Les anges du tympan de Conques…

Nant (12)9694596812 copie

L’équilibre harmonieux d’un chœur roman : Eglise de Nant…

Nant-1132 copie

NANT, sur la place du marché… le maçon roman y dévoile les secrets de son équilibre… »Ce n’est pas à la pierre de choisir sa place, mais c’est au Maître de l’Œuvre qui l’a choisie. Loué donc soit Dieu qui m’a donné ma place tout de suite, et je n’ai pas à la choisir… Ah ! Que le monde est beau et que je suis heureuse !  » (La jeune fille Violaine – Paul Claudel )

Pélerins Santiag:SJuan:OrtegaJ copie

L’arrivée des pèlerins de Saint Jacques

PMD-Aubrac 545 11 copie

Les sœurs de Saint Gervaix passent un mois d’Eté de méditation en solitude dans le plateau de l’Aubrac…

St Alban sur Limagnole (48)3572 copie

St Alban sur Limagnole, magnifique vaisseau de pierre romane en arc brise…

St Alban sur Limagnole (48)3581 copie

St Alban sur Limagnol, le discret ornement des fenêtres…

PMD-Aubrac 545 copie

Les fraternités monastiques de Saint Gerbais chantent un Office dans la momerie d’Aubrac

St Eulalie d'Olt (12)455 copie

St Eulalie d’Olt

Mostuejouls 5461 copie

Mostuejouls, magnifique « clocher-peigne »… Nos ancêtres paysans avaient le gout de vivre dans la beauté et la simplicité…

5Santiago1-024Aubrac-Fau de Peyre 236541125 copie

Le désert de l’Aubrac à Feu de Peyre…

4Santiago1-026AubracLa Domerie -Debaisieux482 copie

La momerie d’Aubrac

Conques (12) 4505 copie

Es-tu curieuse ? Visage facétieux perdu dans les voussures ( frises extérieures) du tympan du portail central de Conques …

Conques (12) 4593 (90 sur 338) copie

Merveilleux équilibre roman de l’immense nef de Conques

Conques (12) 4597 copie

Conques en Rouergue… étape essentiel des pèlerins de Saint Jacques qui marchaient vers Toulouse…

St Jean de Balmes (12)945 copie

au milieu des maigres forêts qui couvrent le Causse calcaire, la petite chapelle de St Jean de calmes ( 12)

St Urcize (15)4396 copie

Jolie église romane de Saint Urcize

St Urcize (15)32584 copie

Les chapiteaux du chœur de Saint Urcize (15)

Toulouse--St Sernin-abside nuit$ copie

La magnifique et immense basilique romane de Saint Sernin, à Toulouse, vous dit que vous avez franchi victorieusement le Massif Central… … mais Santiago de Compostella est encore très loin… Bon courage !

8Santiago1-018Aubrac coquille -YB J100 copie

pour comprendre l’ART ROMAN du MASSIF CENTRAL
visionner le film de Jean-Michel Mahenc :
LE JEU DE LA PIERRE ET DE LA FOI

Affiche Clermont4 2

 

Pour tout savoir sur les beautés de l’Art roman dans le Massif Central : indispensable…

https://vimeo.com/437720846

Pour télécharger cette video …

 

Voir d’où nous venons… nous dit où nous allons.

Je viens de trouver cette réflexion très profonde d’Aimé Michel, écrite en 1975, prophétique…

LE GRAND DESSEEIN :
Voir d’où nous venons nous dit où nous allons.
(Aimé Michel – Question Den° 7, 1975. Extraits)

382402_mlechnyj-put_galaktika_magellanovy_5316x3587_(www.GdeFon.ru) copie.jpg

L’avenir est un gouffre. C’est sur ce gouffre que je me penche.
Quel est-il?
Je dis premièrement que la question n’est pas vaine.
Car si par une voie quelconque nous arrivions
à nous faire une idée du futur, tout le sens du présent s’en trouverait changé.

Ce n’est pas rien de SAVOIR…
…pourquoi l’on aime, l’on souffre, l’on vieillit, l’on meurt.

Zippori- visage jeune fille N94 copie

 Le désenchantement matérialiste naît de son absence d’avenir.

Je dis ensuite que cette question n’est pas davantage chimérique, car la science cosmologique et l’ensemble des faits d’évolution que je viens d’évoquer donnent son vrai sens au mot de Valéry: « Nous entrons dans l’avenir à reculons ».
À reculons, certes, parce que notre regard ne porte que sur le passé et que nous ne pouvons connaître que lui directement.

Et je me désespère, je l’avoue, de n’avoir jamais su trou­ver une expression fulgurante à cette fulgurante révélation jetée à notre face par la science récente.
Parce que  voir d’où nous venons nous dit où nous allons.
Essayons de comprendre cela.

La genèse d’une étoile et de ses planêtes

La genèse d’une étoile de type solaire est une chose longue, complexe, pleine de rebondissements, et qui part de très loin.

Naissance d'une étoile 1 copie.jpg

À l’origine, je l’ai dit, tout n’est qu’hydrogène.
Or à mesure que les événements se succè­dent dans l’espace céleste, et cela dès le début, on voit ces événements évoluer dans un sens, toujours le même, celui qui aboutit, après des milliards d’années, à la formation de l’étoile, comme si elle était le but assigné à la machine cosmique.

Un but? Mot énorme! Mot encore naguère hérétique et maudit!

Et cependant les substances les plus abondantes dans une telle étoile de type solaire sont dans l’ordre l’hy­drogène, l’hélium, le carbone, l’azote et l’oxygène.

À l’exception près de l’hélium, qui joue un rôle particulier dans la combustion, l’étoile a donc déjà la formule générale des corps vivants.

Animaux Arts235 copieMoi aussi, je suis fait essentiellement d’hydrogène, de carbone, d’azote et d’oxygène.

Autre­ment dit, encore une fois, tout se passe comme si l’immense alchimie cosmique tendait, inexorablement, à faire apparaître les éléments de la vie.

Eh bien, il se trouve que c’est précisément à cet instant-là, quand le tableau chimique de la vie est obtenu dans l’étoile, que celle-ci se met à enfanter un système planétaire.

563512_kosmos_3d_art_2340x1124_(www.GdeFon.ru) copie.jpg

Les datations, notamment obtenues grâce à l’astronautique, montrent que la formation du système solaire avec ses planètes précède tout juste l’apparition de la vie sur Terre.

Comme je l’indiquais plus haut, la vie n’a pas attendu.
Elle est apparue aussitôt, avec la même patiente hâte que tous les événements qui l’avaient préparée.

Les planètes datent de quatre milliards d’années, les plus anciennes traces de vie de trois milliards huit cents millions d’années.

Stromatolites_in_Sharkbay (249 sur 332) copie

Et l’on sait qu’aussitôt appa­rue, la vie s’est mise à évoluer de plus en plus vite dans le sens de la complexité.

0bdb83b6 (1) copie.jpg

Quand on regarde dans la lunette, c’est bien le passé seulement que l’on voit.

 Quand donc, imitant Galilée, on regarde dans la lunette, c’est bien le passé seulement que l’on voit.
Mais un passé limité et obstinément orienté.

Si incompréhensible que cela soit, notre monde a commencé, puis a évolué vers la vie et la pensée comme un œuf en couveuse.

8fad8b45

C’est ainsi que les choses apparaissent à l’observation.
Cela ne découle d’aucun raisonnement, cela n’implique aucune hypothèse, aucun système. C’est ainsi, tout simplement.
C’est à cela qu’il faut adapter ses théories et ses croyances, si l’on tient à en avoir.
Toute idéologie qui suppose autre chose est dans l’erreur. Elle se heurte aux faits, elle les nie, elle est donc promise au sort des rêveries sans fonde­ment.

Cette analyse, ou plutôt cette description, nous montre en particulier que tout système centré sur l’homme est un leurre, une illusion de myope. Étant donné que l’évolution n’a pas cessé, qu’elle se poursuit ici, sur la Terre, sous le nom d’histoire, l’homme ne saurait être au cen­tre de rien.
L’homme n’est que le sommet provisoire d’une évolution locale,
celle de la Terre.
L
e propre de l’humain est de poin­ter vers le surhumain

Van der Weyden-Ressurection Beaune. - 195 copie.jpg

« L’Univers est une machine à fabriquer des dieux » (Bergson)

Arrivée au ciel-Ac.Bosch-Venise copie

L’aberration de notre temps, monstrueuse à la vérité parce qu’elle est inexcusable, c’est de ne pas voir que le propre de l’humain est de poin­ter vers le surhumain.
L’Univers est bien, comme l’avait dit Bergson, une machine à fabriquer des dieux: voilà pourquoi l’histoire s’accé­lère.

Elle a hâte de franchir l’homme, ce chaînon. Je crois que le vide dont nous souffrons présentement a une signification cosmique, uni­verselle.

TS nvx-à trier-325-nn 1 copie

L’angoisse qui pèse sur nous naît de notre inaptitude à n’être que des hommes.

L’homme est une légende.
Dans les pays où l’esprit n’est plus asservi aux seules tâches du salut corporel, il ne sait quoi inventer pour échapper à sa destinée surhumaine. C’était si simple d’être le roi des animaux
!

-18 000 -15 000 Grottes de Lascaux, Ensemble de la scene du puits copie.jpgTrop tard. Le souffle du big-bang continue de résonner dans l’immen­sité de l’espace-temps. Il nous pousse au-delà de nous-mêmes, vers l’inconcevable.
Mais de cet inconcevable, du moins, pouvons-nous dire quelque chose:
c’est le signe PLUS !

Notre futur…
…c’est davantage de conscience, davantage d’intelligence, davantage d’amour.Eugene_Carriere_Maternit_ (330 sur 332) copie

Notre futur, c’est davantage de conscience, davantage d’intelligence, davantage d’amour. Cela, c’est sûr.
Ou alors, c’est un passé de quinze milliards d’années qui se trouverait démenti.

 Quand on a une fois, une seule, pénétré au cœur de ces faits, tout paraît changé. Le présent prend un autre sens.
On ne cesse de découvrir en lui les promesses du futur.
La vie et la mort personnelles sont rétablies dans ce qu’elles sont réellement: des péripéties.

William Blake-Pity copie.jpg

J’ai écrit précédemment que l’angoisse du matérialisme naît de son absence d’avenir.
Et en effet, quel sens accorder à la vie fugitive de l’homme dans un monde éternel?

Quelle valeur?

le monde n’est pas éternel, il est un travail qui s’accomplit, qui s’ache­mine vers un but.

BigBang 35353 (1) copie

Nous ne pouvions espérer de la science nulle révélation plus bouleversante que celle-ci: le monde n’est pas éternel, il est un travail qui s’accomplit,
il est un travail en cours qui s’ache­mine vers un BUT.

Ce travail a commencé et s’est développé jusqu’à nous en laissant des traces que la science décrypte.

watermark (1) copie.jpg

Tout donne à pen­ser qu’ailleurs, dans l’environnement des étoiles plus anciennes que le Soleil, l’immense et mystérieux projet des choses est plus avancé qu’ici.
Nous ne sommes pas seuls.
La condition surhumaine où nous courons existe déjà ailleurs.
Notre aventure a une signification, elle s’inscrit dans un dessein.

C’est l’homme, dernier produit de cet enfantement,
qui a lui-même produit toutes les valeurs morales

bergrede (1)

Et nous savons que ce dessein est bon,
puisque c’est l’homme, dernier produit de cet enfantement,
qui a lui-même produit toutes les valeurs morales.

Elles étaient donc inscrites dans le Grand Dessein.
Elles sont un de ses buts.

Ciel nuit109a-DIEU-zESPA-03-GAMMA-749864_04 (2) copie.jpg

«Tu ne douterais pas de moi… sans l’ESPRIT que patiemment je t’ai créé.
C’est Moi, dit la Pensée antérieure à toutes choses,
c’est Moi qu’en doutant, tu attestes.
»

Sans commentaire!

Aimé Michel – dernier message 1975 

Réflexions à creuser sur… l’UNIVERS, un chantier en cours…

Chers lecteurs…

Je reprend mes travaux sur la genèse, — en commençant d’abord par
une nouvelle anthologie de réflexions compilées et annotées par moi,
à partir des textes et des conférences de physiciens et d’astronomes éminents : Etienne Klein, Hubert Reeves, Trinh Thuan, Aimé Michel, etc
classés sommairement par thèmes.
C’est une base de réflexions et de questions à se poser :
aidez moi à la compléter et à la commenter !

Mon corps est fait 200 milliards de milliards de milliards de particules,
 qui existaient déjà dans le chaos initial de l’univers :
c’était des électrons, et des quarks, les unités fondamentales de la matière.…

Au début, il y a 13,7 milliards d’années, toutes ces particules de mon corps, Isolées et indépendantes, erraient en désordre dans un magma chaotique.Aujourd’hui, dans mon corps, elles sont intégrés dans un système extraordinairement complexe et superbement organisée.

Comment l’ordre a-t-il émergé du chaos ?

L’univers et l’HOMME ont une HISTOIRE, une histoire commune !
L’homme de science, aujourd’hui, s’est transformé en historien de la nature :
L’homme de science, en écrivant l’histoire de la matière qui s’organise, écrit sa propre histoire, son autobiographie. 

Tout ce qui existe – pierre, étoile, grenouille ou être humain – est fait de la même matière, des mêmes particules élémentaires. 
Seul diffère l’état d’organisation de ces particules les unes par rapport aux autres. 
Seul diffère le nombre d’échelons gravis dans la pyramide de la complexité. 

En 1900, la matière, …éternelle et immuable?

Carte du ciel 368224 (1).png

Les « savants ». des siècles passés étudiaient une réalité qui leur paraissait » éternelle et in-changeante : les lois des étoiles, les lois des atomes. 
Puis la GEOLOGIE leur a dit :
la terre a une histoire
la PALEONTOLOGIE leur a dit:
les espaces vivantes partagent une histoire; l’homme a une histoire
la COSMOLOGIE leur a dit :
les étoiles, les galaxies et l’univers lui-meme ont une histoire. La structure même du cosmos est en évolution. 

S1-Globe sur Paradis canadien2 copie

 

Au commencement, aucune forme, aucune structure…

les atomes n’ont pas toujours existé :
 ils apparaissent à un instant donné, grâce au jeu combiné des forces gravitationnelle, électromagnétique et nucléaire. 

 

Il y a quinze milliards d’années, l’univers n’était que chaos : température, densité, inorganisation extrêmes. Il n’hébergeait aucune structure, aucun système organisé
la matière s’est organisée à mesure que la température cosmique, en régression continuelle grâce à l’expansion universelle, laissait le champ libre aux diverses forces de la nature. 

les 3 forces entrent en scène successivement quand l’expansion de l’espace et son refroidissement vont le permettre

Chaque scientifique surveille une force de la Nature

L’astronomie nous parle de la formation des galaxies et des étoiles par l’action de la force de gravité sur la purée initiale. 
La physique essaie de comprendre comment, dans le centre incandescent des étoiles, les particules élémentaires entrent en fusion et engendrent les noyaux atomiques. 
La chimie reconstitue les étapes par lesquelles les noyaux et les électrons, éjectés des astres moribonds, s’associent dans l’espace interplanétaire en atomes, molécules et grains de poussière. 
A nouveau à l’œuvre, la gravité rassemble ces petits grains et donne naissance aux planètes solides. Ces événements encore mal expliqués sont l’objet de la planétologie. 
Certaines de ces planètes ont des atmosphères et des nappes liquides où la biochimie, avec le concours de la géologie, tente de comprendre la formation des premières cellules vivantes. 
A ce point, la biologie rejoint la paléontologie pour nous amener, par la voie arborescente des lignées animales, jusqu’aux organismes supérieurs et à l’apparition des hominiens

01k-CREA-AA-zzBETH-Bet01 Creation 290 (125 sur 183) copie.jpg

Hubert Reeves : un univers qui prend conscience de lui-même, et qui s’interroge sur son âge…

Nous sommes amenés ici à une vision du monde bien étonnante : 
un univers qui prend conscience de lui-même.
La biologie nous apprend que l’homme est le produit d’une longue évolution animale à partir de la cellule.
La biochimie rentrée plus vraisemblable rend très vraisemblable l’idée que la cellule est le fruit d’une chaîne de réactions chimiques À partir de quelques molécules simples.
L’astrophysique nous montre comment ces molécules se sont formés dans l’espace à partir de noyaux atomiquex engendrés dans les étoiles

Il a fallu une longue gestation de 13 7 milliards d’années 
pour engendrer un être capable de conscience,
et capable de demander son âge à l’univers !


L’ histoire de L’univers, c’est l’histoire de la matière qui s’organise.

Quand l’univers apparait, il y a 13,7 milliards d’années, c’est le désordre, le chaos complet. 
Il n’y a aucun organisme vivant, aucune molécule, aucun atome, aucun noyau.
Et d’autre part aucune planète, aucune étoile, aucune galaxie.
C’est une grande purée dans laquelle nagent ce que les physiciens appellent des particules élémentaires. 

On peut se le représenter comme des billes microscopiques, sans structure, sans architecture, sans pedigree.
Tout au long des ères, ces particules vont s’associer pour former des systèmes complexes.
Ces nouvelles unités vont elles-mêmes s’associer pour créer des systèmes plus évolués encore.
Or plus un système complexe, plus il est capable d’agir sur son entourage, et plus il est performant.

6-mois-650-grammes-30-centimetres_visuel_diapo-1 copieLe système le plus évolué à notre connaissance, c’est l’être humain.

Fayoum 4 copie.jpgQuand vous fermez les yeux et prenez conscience de votre corps, de votre propre existence,
quand vous ouvrez les yeux et observait l’univers,
vous êtes complices et la plus grande performance jamais réalisé l’univers n’avait jamais été regardé et compris comme aujourd’hui.

Nos corps sont constituées d’une centaines de milliards de milliards de milliards de particules élémentaires.
Il n’y a pas qu’en astronomie que l’on rencontre des nombres extravagants.

828a76de copie

Toutes ces particules sont impliqués dans une organisation d’une complexité époustouflante.
Pour pouvoir dire «je» il faut que des myriades de molécules d’oxygène, en provenance de l’atmosphère, soient pompées dans mes poumons, véhiculées par les globule rouges de mon sang jusque’ dans mon cerveau et, de là, distribuées à des milliards de neurones qui se chargent et se déchargent plusieurs fois  par seconde…

imageHR6m (151 sur 183) copie.jpg

Il faudrait des bibliothèques entières pour décrire ce que, aujourd’hui, nous savons des réactions chimiques essentielles à la vie.
Et nous avons à peine effleuré le sujet

Gravir les échelons de la complexité pour comprendre

Il y a quinze milliards d’années, chaos, aucune structure, aucun système organisé
Il y a quinze milliards d’années, l’univers n’était que chaos : température, densité, inorganisation extrêmes.
Il n’hébergeait aucune structure, aucun système organisé

les grands nuages diffus de matière qui hantent les espaces sidéraux sont dans un état voisin du chaos initial

les grands nuages diffus de matière qui hantent les espaces sidéraux sont dans un état voisin du chaos initial
Les étoiles, formées à partir de ces nébuleuses, se situent déjà un peu plus haut.
Elles sont beaucoup plus structurés que les atomes d’une étoile gazeuse, mais incomparablement moins que les atomes d’une patte de grenouille.

Le cerveau humain, avec ses milliards de neurones interconnectés,
constitue l’échantillon de matière le plus formidablement structuré de notre connaissance. 

Les rôles et les oeuvres de chaque créature sont à la mesure de leur complexité
les plus simples :
Les étoiles se contentent de briller, 
les bactéries se meuvent et se reproduisent, 
mais l’être humain accomplit la plus haute performance jamais réalisée dans l’univers :
prendre conscience de sa propre existence et de celle du monde extérieur.

La science émerge de cette activité du cerveau
pensant et questionnant
pour comprendre comment il en est arrivé là.

En certains îlots favorisés, la matière organisée se pose des questions…
en certains lieux privilégiés, en certains îlots favorisés par des conditions physiques appropriées, la matière a pu « céder » à ses pulsions organisatrices et accoucher des merveilles dont elle possède le secret. 

Avec les nébuleuses, les étoiles, les pierres et les grenouilles, avec tout ce qui existe,
nous sommes engagés dans cette vaste expérience d’organisation de la matière. 

Loin d’être étrangers à l’univers, nous nous insérons dans une aventure

Loin d’être étrangers à l’univers, nous nous insérons dans une aventure qui se poursuit sur des distances de milliards d’années-lumière.
Nous sommes les enfants d’un cosmos qui nous a donné naissance après une grossesse de quinze milliards d’année
les pierres et les étoiles sont nos sœurs.

5.0.2

 

Chanter les chorals de Bach à St Germain des Près ? Vous avez un an pour vous préparer…

Capture d’écran 2020-04-10 à 11.29.32.png
Capture d’écran 2020-04-11 à 18.23.21.png

Comment apprendre à chanter les 12 chorals de la PASSION SELON ST JEAN

(avec la partition à l’écran)

Première partie —————————

Choral 7 O grosse Liebe

Choral 9

Choral 15

Choral 20

Deuxième partie ———————————

Choral 21

Choral 27

Choral 40

Choral 52

Choral 56

Choral 65

Choral FINAL 68

Capture d’écran 2020-04-10 à 11.29.57.png

Suivre toute la PASSION EN IMAGES
avec le texte intégral en allemand
et  la traduction française

JS. BACH-Johannes Passion – part1

JS. BACH-Johannes Passion – part2

Méditation pour le Samedi saint…

Je persiste ! Nouvelle édition de cette « méditation pour le Samedi saint  »

UNE MÉDITATION POUR LE SAMEDI SAINT?

Les réseaux sociaux ont des échos mystérieux… et surprenants !
On vient de me remercier, ce matin, pour avoir publié, il y longtemps…
cette méditation sur un texte poétique ( anonyme) du « livre des heures »
J’avais oublié…

Comme le disait la philosophe Simone Veil :

« la Grâce nous élève… parfois. Mais la Pesanteur ne nous lâche jamais ! »

Capture d’écran 2020-04-11 à 10.41.56.png

Si, en ce matin du Samedi saint, la pesanteur ( et la morosité…) vous lâche un peu…
si vous avez du temps pour méditer…
vous vous interrogerez avec moi sur quelques grands mystères théologiques que des mystiques ruminent et soupèsent depuis vingt siècles:

holbein-corpschristmort-n (1) copie.jpg

Tous les Hommes sont mortels

pourquoi ont-ils le sentiment, ( depuis Adam? …depuis qu’un australopithèque, ou un Sapiens…a commencé à regarder vers le Ciel, et à enterrer ses morts ? ) …

…que c’est une injustice? une réalité incomplète ? Une question scientifique non résolue?

Qu’est ce qui a changé depuis ce jour de l’an 30, sous l’empereur Tibère, 
quand les disciples apeurés d’une petite secte juive sont montés, au petit matin, 
vers un tombeau VIDE, 
où ne restait qu’un linceul taché de sang, et mystérieusement irradié ?
Qu’ont ils vu et cru? 
Pourquoi leur étonnement (et leur incrédulité) a changé le monde?

Est-ce que la CRÉATION DU MONDE était achevée ?

Tuba mirum -Holbein Cluny copie.jpg

Est-ce que l’UNIVERS CRÉÉ attend notre métamorphose pour découvrir sa finalité ultime? 
Est-ce que chaque mort… est une entrée dans la VRAIE VIE? … 

L’Ascension vers l’Empyrée, Jerome Bosch, Palais des Doges - Venise copie.jpg
Est-ce que chaque mort est… une nouvelle PIERRE VIVANTE dans une cathédrale d’amour qui se construit peu à peu?

Si vous avez du temps pour méditer toutes ces questions, 

Capture d’écran 2020-04-11 à 14.52.21.png

https://youtu.be/TmEhOdJ2Sik

lisez avec moi ce texte mystérieux et sublime, que j’avais essayé, maladroitement, de mettre en images*.

   JEAN MICHEL samedi saint 2020

*…pardon au petit Prince ( que nous sommes tous appelés à devenir! ) :
 « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’ESSENTIEL est invisible pour les yeux. »

 

 

Message pour les cœurs confinés…

Dürer-autoportait Christ-yeux4 copieVous pouvez avoir des défauts, être anxieux et toujours en colère, 

mais n’oubliez pas que votre vie est la plus grande entreprise au monde
et vous pouvez l’empêcher d’échouer. 

Beaucoup vous apprécient, vous admirent et vous aiment.
Rappelez-vous qu’être heureux…
… ce n’est pas avoir un ciel sans tempête,
une route sans accidents,
un travail sans fatigue,
des relations sans déceptions. 

Picasso-dernier autoportr722N copie

Le DERNIER auto-portrait de Picasso, quinze jours avant sa mort…

Etre heureux, c’est…
trouver la force dans le pardon,
l’espoir dans les batailles,
la sécurité dans les moments de peur,
l’amour dans la discorde. 

Ce n’est pas seulement
de goûter au sourire, mais aussi de réfléchir à la tristesse. 

Strasbourg-penseur. 2 copie

Ce n’est pas seulement
 pour célébrer les succès, mais pour apprendre les leçons des échecs.
Ce n’est pas seulement
de se sentir heureux avec les applaudissements, mais d’être heureux dans l’anonymat.

Être heureux n’est pas une fatalité du destin,
 mais une réussite pour ceux qui peuvent voyager en eux-mêmes.

Être heureux,
c’est arrêter de devenir une victime et devenir l’auteur de votre destin.
C’est traverser les déserts pour pouvoir encore trouver une oasis au fond de notre âme.
C’est remercier Dieu pour chaque matin, pour le miracle de la vie. 

IMG_9480 copie

Être heureux, c’est ne pas craindre vos propres sentiments.
C’est pouvoir parler de vous.
C’est avoir le courage d’entendre un «non».
La confiance est à l’affût des critiques, même si elles ne sont pas justifiées.
117 copie

C’est d’embrasser vos enfants, de choyer vos parents,
de vivre des moments poétiques avec des amis, même s’ils nous blessent.
Être heureux c’est laisser vivre la créature qui vit dans chacun d’entre nous,
libre, joyeuse et simple. 

Il faut avoir la maturité pour pouvoir dire: «J’ai fait des erreurs».
C’est avoir le courage de dire « Je suis désolé ».
C’est d’avoir la sensibilité de dire « J’ai besoin de toi ».
C’est avoir la capacité de dire « Je t’aime ». 

Capture d’écran 2019-05-13 à 12.47.21 copie

Que votre vie devienne un jardin d’opportunités pour le bonheur
Au printemps, un amoureux de la joie. 
En hiver, un amoureux de la sagesse.

 Et lorsque vous faites une erreur, recommencez!
Car seulement alors, vous serez amoureux de la vie. 

Reims-StRemi-amoureux copie

Vous constaterez que le fait d’être heureux n’est pas d’avoir une vie parfaite.
Mais utilisez les larmes pour irriguer la tolérance.
Utilisez vos pertes pour raffermir la patience.
Utilisez vos erreurs pour sculpter la sérénité.
Utilisez la douleur comme plâtre du plaisir.
Utilisez les obstacles pour ouvrir les fenêtres d’intelligence. 

Chagall-Sarrebourg-Paix00

Ne jamais abandonner …
Ne jamais abandonner les gens qui vous aiment.
Ne jamais abandonner le bonheur, car la vie est une performance incroyable.  »

Pape François

FIN